Des auteurs et des livres  [Retour à "Des auteurs et des livres"]

Jean-Pierre Védrines - (1942 - )

Biobibliographie

Jean-Pierre Védrines est né le 28 janvier 1942 dans l’Hérault, à Lunel. Il est diplômé de l’Institut de Gestion Sociale De Lyon.

En 1960, il participe à la création de la revue belge Le Taureau dirigée par son ami le poète Jean Braeckman, à Bruxelles. Cette année-là, il est révélé à la Radiodiffusion française dans l’émission Le Bureau de la poésie, où plusieurs de ses poèmes sont lus. En 1968, il crée avec d’autres jeunes poètes, le groupe l’Escalier. Cette même année en mars, Aragon publie à la une des Lettres françaises son Chant pour nos frères du Viet Nam qui marque l’opposition de l’auteur à l’intervention américaine au Viet Nam.

Il s’affirme, en 1971 avec L’homme sauvage, prix Froissart et avec deux autres recueils que publie Guy Chambelland : en 1977, L’Ecuelle rouge et, en 1979, Un mort à tenir debout.

De nombreux prix viennent par la suite couronner ses œuvres. Ainsi, en 1993, il obtient le Grand Prix de poésie des Ecrivains Méditerranéens pour Obliques de l’oubli, en 1995, le Prix Gaston Baissette pour Nonrès, en 1998, le prix Roger du Teil, pour L’Homme de neige et le prix des Beffrois en 2007 pour La loge du guetteur.

En 2008, son livre Sous le souffle de la flamme publié par Rafael de Surtis, est présenté dans l’émission Poésie sur parole, sur France Culture.

En 2013, il obtient le prix de poésie de la ville de Dijon pour Le dernier mot cependant et en 2014, c’est Ma nuit est ici, édité chez Le bruit des autres en 2015, qui lui vaut le Grand Prix de poésie de la ville de Béziers. Enfin en 2017, il remporte le Prix d’Estieugues avec Le brisement de la lumière.

Parallèlement, à partir de 2004 il publie plusieurs romans, principalement aux Editions De Borée et aux Editions Lucien Souny.

Jean-Pierre Védrines a collaboré à la revue Les Hommes sans épaules et a dirigé la revue Souffles de 2003 à 2010. Il est président de l’association littéraire La main millénaire et dirige la revue du même nom qu’il fonda en 2011.

 

© 2022 - Daniel Pierre Brivet