Citadin oublié
[retour aux oeuvres]
Extrait  Presse

.....

Oh ! Je voudrais croire que nous pouvons encore aimer, même si rapidement cela devient trop dur. Citadin oublié, je sais que si j’y parvenais, j’irais m’asseoir, au grè des ritournelles, dans un coin de campagne. Et parcourant du regard les pierres agitées d’un ruisseau je sourirais aux refrains qui se couchent dans l’eau. Puis, fermant doucement mon esprit, confronté à cette ville que fréquenta mon corps encombrant, maintenant envahie par le froid, j’essaierais de prononcer ce mot, ce seul mot, ce mot qui me fuit : Je... je suis... Ah ! Que l’on veuille m’écouter un peu si je parle trop bas. Je ne suis plus vivant, sans doute, mais pas encore... non pas encore...

.....

 

© 2022 - Daniel Pierre Brivet